Inspirations

Forum d'échanges, de partages et de découvertes en tous genres et en toute simplicité, en passant du coq à l'âme.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
rêves
Derniers sujets
» le jardin des anges ( petit message quotidien )
Lun 23 Oct - 11:31 par Mjo

» 100 conseils pour réussir sa vie et etre heureux
Ven 13 Oct - 10:59 par Mjo

»  ma présentation
Lun 9 Oct - 16:19 par chloe1

» Petit test. :o)
Mar 22 Aoû - 16:26 par Phoenyx

» Anniversaire Julie! :D
Ven 18 Aoû - 12:34 par anna maria

» *floriane*
Lun 3 Juil - 20:49 par Sylvie

» disparus de Mourmelon et Valdahon
Lun 3 Juil - 12:33 par LAITHIER

» joyeux anniversaire Anna
Mer 31 Mai - 6:58 par anna maria

» Joyeux anniversaire, Chloé! :-D
Lun 22 Mai - 7:51 par Mjo

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 estime de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: estime de soi    Lun 2 Déc - 13:26

Les 10 secrets de l'estime de soi

Le bonheur est un des principaux ingrédients de la longévité.
Or, pas de bonheur sans une bonne dose d'estime de soi.
Bonne nouvelle, renforcer son estime de soi, ça s'apprend !
Renforcer son estime de soi et faire son bonheur
Avoir une bonne estime de soi permet d'être positif, d'agir selon ses aspirations et de faire face aux difficultés de l'existence. Il est donc essentiel de développer son estime de soi. Pour cela, un travail est nécessaire. À tout âge, à tout moment et dans toutes les situations, il est possible de travailler son estime de soi et de la renforcer.
Comment procéder ? Voici 10 pistes à explorer pour renforcer son estime de soi.

1) Affirmez-vous !
Apprenez à dire ce que vous pensez, ce que vous souhaitez et aussi ce que vous ressentez. Attention, s'affirmer n'implique pas de devenir agressif. Vous devez apprendre à formuler vos pensées sans agressivité. Apprenez également à bien formuler vos souhaits et vos ressentis. Exprimez-vous clairement et toujours très concrètement.

2) Définissez vos priorités
Prenez le temps de réfléchir objectivement à vos projets de vie : quel est l'important pour vous ? Quelles sont vos priorités, vos projets dans la vie ? Etc. Vous pouvez ainsi mettre de côté vos doutes et vous focaliser sur vos priorités. Chercher à réaliser ses priorités bien établies améliore beaucoup l'estime de soi.

3) Listez vos valeurs fondamentales
Listez vos valeurs fondamentales (liberté de pensée, respect de l'autre, amour, citoyenneté...) et ne vous laissez pas polluer par des faits accessoires et autres idées superficielles.
Vivre avec des valeurs fortes contribue à rendre heureux.

4) Reconnaissez vos qualités
Nous avons tous des défauts et des qualités, lesquels peuvent même changer au fil de la vie. L'important n'est pas de focaliser sur ses défauts, mais sur ses qualités. Listez-les par écrit, relisez-les régulièrement et faites évoluer cette liste. Si nécessaire, demandez à vos amis ce qu'ils apprécient en vous, vous serez sans doute surpris !
5) Pour renforcer l'estime de soi : soyez positif et regardez toujours du côté de la solution
Face à un problème, on a souvent tendance à ne voir que les mauvais côtés des choses. Pourtant, il y a toujours du positif et des solutions. Exercez-vous. Face à une situation difficile, inscrivez dans une colonne les problèmes et les points négatifs, dans une autre, les points positifs et les solutions.

6) Regardez-vous avec tendresse et bienveillance
Vous faites de votre mieux et vous essayez tous les jours de vous améliorer. Cela vaut bien un peu de tendresse et de bienveillance. Parlez-vous et encouragez-vous, vous le méritez ! Et dès que vous croisez votre regard dans une vitrine ou une glace, souriez-vous.
7) Complimentez-vous et célébrez toutes vos petites victoires
Il n'y a pas que les promotions ou la réussite d'un examen qui comptent parmi vos victoires. La vie de tous les jours est ponctuée de petites et grandes réussites, dont vous devez vous imprégner (votre coq au vin était des plus réussis, vous avez bouclé votre dossier en un temps record, vous avez réparé le jouet cassé de votre enfant, vous avez organisé un super week-end, etc.). Clamez vos victoires et jouissez de ces petits instants magiques qui apportent du bonheur. Et chaque soir, repensez à toutes vos réussites de la journée et à tous les évènements heureux.

Cool Muselez votre critique intérieure
Nous avons tous une petite voix intérieure qui nous dit : " ne te réjouis pas trop vite ", " ça ne va pas durer ", " je ne le mérite pas "... Ces critiques n'ont aucune justification et elles gâchent inutilement les instants heureux. Ne vous critiquez pas vous-même et appréciez simplement les instants présents.

9) Éliminez vos " pensées toxiques "
" Je suis bête ", " je suis maladroite ", " je suis trop petit ", " je n'y arriverai pas "... ces formules et autres petites phrases assassines entravent, voire handicapent vos pensées et vos actes. Vous devez les éliminer.

10) Transformez vos défauts en qualité
Acceptez vos défauts, assumez-les ou débarrassez-vous-en. Commencez par les identifier objectivement. Certains traits de votre personnalité que vous considérez comme des faiblesses peuvent devenir des points forts. Certains aspects physiques peuvent aussi devenir des signes distinctifs. D'ailleurs, la beauté vient de l'intérieur. Enfin, rien n'est immuable, tout peut se transformer.
Mis à jour par Isabelle Eustache le 02/10/2013
Créé initialement par Isabelle Eustache le 04/01/2010
Sources : " Le guide de psychologie de la vie quotidienne ", Christophe André, Editions Odile Jacob.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 13:34

Merci pour ce partage, Mjo.

Mais dis... y a beaucoup à faire! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 13:38

http://boosteurdevie.com/developper-son-estime-de-soi/
Les 8 étapes pour développer son estime de soi
Nous avons tous une estime de soi, une image mentale de notre personne. Comment sommes-nous physiquement, sur quoi excellons-nous, quelles sont nos faiblesses ?
Cette image se développe au fil du temps ; elle est instillée en nous et se construit durant toute notre enfance.
Par exemple, si vous étiez constamment critiqué par vos parents, par vos amis, c’est sans doute la première cause d’une mauvaise perception de votre valeur. C’est cette mauvaise image mentale qui contribue à une faible estime de soi.
Ça nous dépouille de toute confiance, même dans la prise de la plus petite décision :/
Si vous pensez que vous ne méritez pas d’être heureux, voici 8 stratégies efficaces pour contrer tout cela, et développer une solide estime de soi :
1. Repartez sur de bonnes bases
Ignorez toutes les critiques ou les insultes destructives. Même celles du passé.
Votre opinion de vous est la plus importante des opinions. Pourquoi ? Parce que vous êtes la seule personne qui vous connaît le mieux.
Beaucoup d’entre nous avons été blessés par le jugement des autres à un moment ou un autre. Le plus important, c’est de ne pas « internaliser » cet abus. Ne laissez pas les autres continuer à vous blesser. Si nous laissons les critiques qui ne sont pas constructives derrière nous, toute la négativité du passé, alors nous gagnons.
Soyez critique sur les critiques.
Vous pouvez choisir d’accepter et de croire aux compliments que les gens vous font, mais vous questionner sur les commentaires critiques. Sont-elles fondées, peuvent-elles vous aider à progresser ou pas ?
2. Vous êtes une personne merveilleuse qui mérite d’être heureux(se)
Ça ne suffit pas, croyez en ce que vous dites.
Faites une liste de toutes les choses que vous aimez à propos de vous. Prenez des mesures radicales si vous pensez ne pas mériter le bonheur. Apprenez de vos erreurs, et surtout : pardonnez-vous !
Commencez par les petites choses pour gagner en confiance. Allez-y petit à petit, et faites de petits choix pour gagner en confiance dans votre habilité à prendre des décisions. Lorsque vous sentez que vous êtes plus sûr de vous,
3. N’essayez pas de toujours plaire aux autres
C’est agréable de sentir que les autres vous apprécient, mais pensez-y à deux fois avant de sacrifier vos propres besoins, juste pour plaire aux autres.
En clair, ne laissez pas les autres abuser de vous, ne vous laissez pas manipuler.
4. Soyez vous-même
N’essayez pas de vous calquer sur quelqu’un d’autre.
Essayez toujours de donner le meilleur de vous, en acceptant le fait que vous êtes unique. L’acceptation de soi tend toujours vers la liberté. C’est la liberté d’être heureux comme on est. C’est ne pas être esclave des « faux besoins » qu’on essaye de nous inculquer.
Mais attention, l’acceptation de soi ne veut surtout pas dire qu’il ne faut rien changer.
Vous pouvez vous aimer tel que vous êtes physiquement, mais avoir des besoins de croissance personnelle. Cela veut simplement dire : accepter les imperfections, et avancer vers des directions positives dont vous avez besoin dans votre vie.
Par exemple, vous pouvez accepter le fait que vous n’ayez pas le visage d’un mannequin, mais cela ne vous empêche pas de devenir une personne plus confiante.
En d’autres termes, acceptez les choses qui ne peuvent être changées, mais améliorez ce qui peut être amélioré.
5. Si vous visez la perfection, vous faites fausse route
La perfection est différente selon les personnes.
Ou bien si vous voulez, personne n’est parfait aux yeux de tous. Visez plutôt les accomplissements, pas la perfection. Certaines personnes sont obnubilées et paralysées par la perfection. Au lieu de vous retenir d’avancer, pensez aux choses auxquelles vous excellez, et prenez des actions.
Vos décisions ne seront pas toujours bonnes. Gardez juste en tête que peu importe que votre décision soit bonne ou mauvaise, vous êtes le seul à prendre ces décisions dans votre vie.
Puisque vous êtes responsable de vos choix, vous avez le pouvoir de changer votre situation.
6. Vous voulez cultiver une bonne estime de soi ? Impressionnez-vous !
Faites quelque chose qui vous fasse surpasser vos limites, qui vous fasse sortir de votre « zone de confort ».
Prenez des cours, étudiez quelque chose d’intéressant comme la photographie, la peinture, le théâtre, etc. Vos accomplissements élèvent votre estime de vous en élevant votre confiance. Et souvenez-vous que l’accomplissement d’objectifs est l’ingrédient clé pour gagner en confiance.
Il n’y a rien de mieux pour redorer son estime.
7. Stoppez les pensées négatives
Le terme « prophétie d’autoréalisation » (dans le domaine de l’estime de soi) veut tout simplement dire : tout ce que vous croirez à propos de vous, que ça soit parfait ou inventé, devient vrai.
Si vous vous dites constamment que vous ne réussirez jamais, cela a de fortes chances de se produire. Lorsque vous vous regardez dans un miroir, souriez-vous ! Voilà qui vous êtes réellement.
Une personne unique.
A partir d’aujourd’hui, prenez l’habitude de dire quelque chose de positif à votre sujet. Bref, utilisez la prophétie d’autoréalisation à votre avantage.
8. Enfin, récompensez-vous de vos succès
Vous méritez d’avoir vos rêves et surtout de les réaliser. Traitez-vous de la meilleure des façons.
Comme vous le voyez, il n’est jamais trop tard pour construire une estime de soi saine et positive. C’est l’un des ingrédients indispensables pour une vie épanouie.
Alors, bougez-vous et agissez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 13:39

fait ca par étape, prend les questions qui te semblent plus importantes en première mais vraiment, change ta façon de te voir. et tes pensées sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 13:45

L’estime de soi : passeport pour une vie satisfaisante
Par Marie Bérubé, M.Ps.
Il faut remonter très loin dans notre histoire personnelle pour retracer les bases de l’estime de soi. En effet, ce sentiment de notre valeur personnelle et de notre importance en tant qu’être humain s’enracine dans les toutes premières expériences que constituaient l’amour des parents, la sécurité affective, le contrôle et l’autonomie dont nous disposions alors. L’estime de soi s’est tissée aussi autour de nos réussites et des compétences développées, principalement pendant les premières années de la scolarité et aussi, bien sûr, avec nos expériences professionnelles et personnelles d’adulte.

L’estime de soi est un des facteurs les plus pointés du doigt, en psychologie, en ce qui a trait à l’épanouissement d’un individu et la plupart des problèmes de santé mentale sont plus ou moins liés à une perte ou à une absence d’estime de soi. En cette époque de changement, où le stress est plus que jamais dans le décor, et les conditions de travail questionnées, l’estime de soi est grandement sollicitée et menacée.

Nous essaierons, tout au long de cet article, de prendre conscience des différentes sources d’estime de soi dans notre vie personnelle, de répertorier différents moyens pour gérer notre vie et améliorer le sentiment de notre valeur, et de nous motiver à les appliquer activement dans notre vie. Ainsi que nous le verrons, l’épanouissement passe par l’estime de soi, le fait d’être en contact avec ses habiletés, ses ressources, la capacité d’entretenir avec les autres des relations satisfaisantes et la possibilité de satisfaire ses valeurs en avançant vers des buts significatifs et satisfaisants.
L’estime de soi
L’estime de soi est un besoin d’ordre supérieur, tout comme s’épanouir, s’actualiser. Selon Abraham Maslow (1), pour qu’un tel besoin se manifeste, il faut que les besoins d’ordre inférieur soient comblés. Par exemple, si les besoins physiologiques ne sont pas satisfaits, de même que les besoins de sécurité et les besoins d’amour, le besoin d’estime de soi n’émergera même plus. De même, le besoin d’actualisation, de réalisation de son potentiel sera inaccessible si le besoin d’estime de soi n’est pas satisfait (voir figure 1 à la fin du texte). Maslow définit le besoin d’estime de soi comme le besoin de réussir ce qu’on entreprend, d’être compétent, de se respecter et d’être respecté.
Estime de soi et identité
Soulignons tout d’abord le lien entre l’identité et l’estime de soi. Fréquemment, nous confondons l’identité (ce que je suis ) et la compétence (ce que je fais). C’est ce que nous voyons chez ceux qui se définissent tellement par leur travail, par ce qu’ils font, qu’un changement dans celui-ci est une atteinte directe à leur identité. La nuance entre être et faire est très importante. C’est très différent de dire je suis incapable que d’affirmer je n’ai pas la capacité de. Dans le second cas, on sous-entend au moins une possibilité de l’acquérir.

L’identité permet de comprendre que tout au long de notre vie, malgré les changements apparents, nous demeurons toujours la même personne, même si parfois la perception que nous avons de nous-même change et fluctue énormément selon nos expériences et les bouleversements qui arrivent. C’est ce qui fait parfois dire aux gens âgés qu’ils sont la même personne à l’intérieur, malgré le vieillissement.

Toute cette confusion entre l’identité et la compétence relève de nos premières expériences. Un enfant qui vient au monde a une valeur en soi, avant même qu’il n’ait accompli quoi que ce soit. Il ressent habituellement l’amour inconditionnel de son parent. Qui de nous n’a pas entendu de sa progéniture cette réflexion ingénue à un compliment « Tu dis ça parce que t’es ma mère… » Cette reconnaissance de notre valeur est un cadeau, un cadeau de naissance diront certains auteurs (2). Ce qui n’a pas empêché nos parents et professeurs de nous récompenser aussi pour nos actions, nos progrès de tout ordre, nos résultats scolaires, nos réussites sportives ou autres. Ce n’est pas parce qu’un enfant pourrait interpréter cela comme de l’amour conditionnel qu’il faudrait s’empêcher de souligner les actions qui le mèneront vers ses buts. Mais c’est par ces renforcements positifs ou négatifs pour nos bonnes ou nos mauvaises actions que nous avons développé cette habitude de nous identifier davantage à ce que nous faisons et à ce que nous savons, d’où la confusion qui s’ensuit quand nous sommes touchés à ce niveau. En tant qu’adulte, je dois faire la différence et ne pas oublier que ce que je fais et ce que je sais est différent de ce que je suis.
Les sources de l'estime de soi
L’estime de soi vient de plusieurs sources. D’abord nous nous estimons lorsque nous nous accomplissons, c’est-à-dire lorsque nous retirons plaisir et satisfaction des buts que nous nous sommes fixés, en autant que ces buts soient réalistes et accessibles. Nous aurons l’occasion d’y revenir plus loin.

Le pouvoir exercé dans notre vie et la capacité de détenir une certaine influence sont d’autres sources reconnues d’estime de soi. Avoir et exercer sa responsabilité est un exemple.

Lorsque l’environnement, les autres nous reconnaissent et nous valorisent, nous ressentons également une hausse d’estime de soi, plus particulièrement lorsqu’une telle reconnaissance vient de personnes significatives. Par contre, il est important de remarquer que nous n’avons pas vraiment de contrôle sur cette reconnaissance et, bien qu’il soit légitime de souhaiter la recevoir, ce n’est pas toujours possible ou réaliste de l’attendre. Parfois même, le prix à payer est exorbitant en termes d’efforts et de temps. Si, par exemple, vous avez un supérieur qui a plus l’habitude de souligner ce qui ne va pas que ce qui fonctionne et que vous attendez qu’il vous félicite ou reconnaisse les nombreux efforts que vous faites, vous risquez d’être déçu dans vos attentes. Pourtant, il y a des personnes qui, contre vents et marées, continuent d’entretenir de telles attentes irréalistes, qui ne seront contentes d’elles-mêmes que lorsque ce supérieur en particulier, et lui surtout, reconnaîtra leur travail.

Enfin, pouvoir se permettre d’agir selon ses valeurs, percevoir en tout temps son intégrité personnelle donc, est une autre source inestimable d’estime de soi.
Un exercice révélateur
Un simple exercice peut nous permettre de prendre conscience de vos sources personnelles d’estime de soi. Installez-vous confortablement et revenez dans le temps, en esprit, à une occasion où vous avez fortement ressenti le sentiment de votre propre valeur. Prenez le temps de bien identifier ce qui se passe, les gens qui sont là, ce qu’ils disent, ce que vous vous dites intérieurement, ce que vous ressentez. Puis, trouvez une deuxième et une troisième occasion de ce type et entrez bien en contact avec elles, comme si vous y étiez vraiment. Si vous le pouvez, prenez le temps d’écrire quelques mots sur ces expériences.

Demandez-vous ensuite de quoi dépend le sentiment de votre valeur dans ces expériences. Est-ce qu’il dépend :

  • du jugement des autres sur ce que vous êtes ?
  • du jugement des autres sur ce que vous faites ?
  • uniquement de vous par rapport à ce que vous êtes ?
  • uniquement de vous par rapport à ce que vous faites ?
  • du respect de vos valeurs ?
  • de votre avoir (possession, diplôme) ?
  • du sentiment d’accomplissement ?
  • du pouvoir, du contrôle que vous exercez ?
  • des responsabilités que vous avez ?
  • de votre savoir ?
Avec ce simple exercice, vous pouvez immédiatement prendre conscience de vos règles personnelles pour éprouver l’estime de vous-même. Il conviendra parfois de diversifier nos sources, parfois de changer notre critère de vérification, parfois même de faire le deuil de certaines attentes irréalistes. Nous y reviendrons lorsque nous parlerons plus loin de la poursuite de buts satisfaisants. Pour le moment, pourquoi ne pas songer à investir dans une autre sphère de votre vie si, par exemple, professionnellement, la reconnaissance est moins présente. Pourquoi ne pas trouver un autre domaine pour exercer une compétence, dans un loisir par exemple ou une implication communautaire ou que sais-je encore. Car il est primordial de soigner et d’entretenir ce moyen puissant d’apprécier et de contrôler sa vie.
S’estimer soi-même
Il y a un lien très étroit entre l’estime de soi et la capacité de bien gérer les changements dans notre vie, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Détenir plus d’outils permet de traverser sans trop de heurts les périodes où déséquilibre et insécurité viennent nous menacer. Pour améliorer sa vie, il faut aussi croire qu’on le mérite.

Avoir une bonne estime de soi suppose en effet que l’on se fasse confiance, que l’on croie dans sa capacité d’apprendre, capacité présente dès le départ dans notre vie et dont personne n’est complètement dépourvu. Être compétent est fort différent de tout savoir. Une personne qui a une perception positive d’elle-même ne remet pas en question sa valeur. Par le fait même, elle reconnaît aussi qu’elle a les capacités d’acquérir les connaissances qu’elle n’a pas. Elle accepte également parfois qu’il y ait des conflits à l’intérieur d’elle. Comme elle fait des choix, elle accepte aussi la responsabilité de ces choix et les conséquences qui en découlent. Elle reconnaît également aux autres leur importance. Elle est persuadée de sa capacité d’apporter aux autres une contribution importante et positive.

Cette confiance de base lui permet de réfléchir et de développer des croyances aidantes sur elle-même, sur les autres, sur la vie en général. Plus elle réfléchit et prend conscience de sa valeur personnelle, indépendamment de qu’elle fait, plus elle agit en accord avec sa réflexion et son jugement.
La reconnaissance des autres et l'estime de soi
Il est clair qu’un des besoins humains les plus importants, et dont plusieurs d’entre nous sont frustrés, est la reconnaissance. Pourtant, s’il est un besoin dont la satisfaction est hors de notre contrôle, c’est bien celui-là. Surtout si nous entretenons toujours l’espoir irréaliste, il faut le dire, d’être reconnu de tous, ce qui constitue une généralisation, ou d’être reconnu d’une personne en particulier, ce qui est une sélection. Il convient parfois de se poser les questions suivantes. Est-ce possible ? Est-ce réaliste ? Est-ce que cela en vaut vraiment la peine ? Quel sera le coût d’une telle ambition ? Est-ce que cela m’apportera vraiment ce que je désire ?

Même s’il est légitime de souhaiter être apprécié, ouvertement reconnu, aimé, faire reposer son estime de soi ou son épanouissement sur une telle base est une attitude très risquée. D’où l’importance de trouver d’autres sources de valorisation ou d’aller chercher cette reconnaissance auprès d’autres personnes ou dans d’autres expériences. Avec des amis, par exemple, des collègues ou dans la famille plutôt qu’auprès de nos patrons ou des bénéficiaires de nos services ou inversement. Recréer le réseau social est certainement une bonne source de valorisation. Quand on agit comme un soutien pour autrui, on favorise aussi le retour vers soi lorsque le besoin s’en fait sentir.

Dans les professions où le service à autrui constitue l’essentiel du travail, il est indispensable de mettre des balises. Il est très facile d’aller au-delà de ses limites et de sacrifier aux autres ses intérêts et son propre épanouissement. C’est d’ailleurs une composante bien connue du burnout. En situation de stress, surtout quand un des objectifs de notre mission est de réconforter autrui, de l’outiller, de l’assister, de l’instruire, de le soigner, il est très tentant, et très humain, de mesurer le résultat de notre action dans les changements observés chez l’autre et même parfois d’attendre de la reconnaissance.

Cependant, il est préférable de ne pas oublier aussi la responsabilité de l’autre dans le but poursuivi. Les autres, qu’ils soient clients, patients, étudiants, ou bénéficiaires, n’ont pas nécessairement les mêmes perceptions que nous, les mêmes motivations, la même conscience, les mêmes objectifs. Faire reposer son estime de soi uniquement sur la réussite selon nos propres critères constitue une entreprise périlleuse. Dans toute mission d’aide à autrui, il y a une partie du problème qui est dans les mains de l’autre. Mieux vaut sans doute changer notre critère ou, encore une fois, chercher ce type de satisfaction professionnelle dans l’un ou l’autre des autres secteurs de notre vie.
S’investir dans des buts significatifs
De temps en temps, il peut être très utile de réviser nos objectifs, d’examiner s’ils sont toujours pertinents, réalistes et satisfaisants. Tous conviennent qu’il est préférable de ne pas adopter des objectifs par erreur. Nos buts doivent bien être les nôtres, c’est-à-dire conformes à nos valeurs. En effet, ce sont nos valeurs qui donnent un sens à notre vie et c’est lorsque notre vie est conforme à celles-ci que nous nous sentons le plus cohérent. En grandissant, en vieillissant, nos convictions profondes se sont raffermies et souvent différenciées, du moins en partie, de celles de notre entourage. Si, enfants, nos choix étaient normalement influencés par ceux de nos proches, il peut arriver qu’il en soit encore ainsi aujourd’hui. Nos valeurs étant personnelles, nos buts devraient nous appartenir en propre et non être dictés ou influencés par les valeurs d’autrui pour leur être agréables, que cet autrui soit un supérieur ou une entreprise ou un conjoint. Il est instructif d’essayer de répondre à la question Que se passerait-il si je ne faisais plus ceci ou cela? en réponse à tous les Je dois et Il faut.

D’autre part, il convient aussi de vérifier si les buts que nous poursuivons valent vraiment la peine de l’être. En effet, pourquoi perdre de l’énergie à poursuivre un objectif que nous avons déjà, ce qu’on nommait si justement plus haut les cadeaux de naissance : être ou exister, avoir de la valeur, être capable d’apprendre, de communiquer, d’influencer… Tout ce qu’il y a à apprendre en ces domaines, ce sont des savoir-faire. Or, tout cela s’apprend, de même que toutes les autres qualités comme, par exemple, le tact, le sens e la répartie, l’humour, etc. Il est très paralysant d’entretenir la croyance que ces capacités sont des dons.
Et la gestion du temps ?
Mais encore plus essentiel, pourquoi ne pas réviser notre gestion de nous-même à travers ce que nous faisons de notre temps, cette denrée si précieuse, qui s’écoule inexorablement et dont nous ne connaissons pas la durée qui nous est impartie. Si tout le monde s’entend sur les vertus de l’équilibre, il n’est pas toujours aisé d’en fixer les conditions.

Nous planifions parfois nos journées, nos semaines à l’aide de listes. La plupart d’entre nous n’allons pas au-delà de quelques semaines ou peut-être quelques jours. C’est ce que nous pourrions qualifier de vision à court terme. Souvent, ces listes commencent par les urgences, les demandes urgentes et importantes ou ce que nous percevons comme telles et nous ne nous rendons pas plus loin, c’est-à-dire vers le bas de notre liste où sont inscrits ces items moins urgents, pas vraiment moins importants, et où se cache l’oxygène dont nous aurions besoin.

Il arrive également que ces urgences concernent un secteur, et un seul, dans notre vie et que ce secteur soit le travail… Nous ne venons jamais à bout d’une liste et notre journée se termine parfois sur la déception, la frustration de ne pas avoir été à la hauteur et sur la privation de ce qui nous nourrit parce que nous n’avons considéré que les demandes urgentes et importantes.

Refaites le tour de tous les secteurs importants de votre vie. Quels sont ceux qui sont les plus négligés et pourquoi ? Pourquoi ne pas tenter de répartir vos objectifs en fonction de toutes ces facettes de vous-même qui sont primordiales et représentatives de vos valeurs ? Pourquoi ne pas vous donner un an, deux ans, peut-être plus ? Pourquoi pas un petit peu à la fois partout, mais régulièrement, dans tous les domaines importants de votre vie professionnelle et personnelle ? Pourquoi pas un petit bilan de temps à autre, aux trois mois par exemple, histoire de mesurer les progrès et de profiter de l’occasion pour vous donner la petite tape sur l’épaule qui fait redresser la tête et se dire à soi-même : Je suis fier de toi, mon fidèle compagnon; tu avances ! Au début d’une nouvelle semaine, au moment d’en faire la planification, pourquoi ne pas commencer par revenir sur les choses qu’on a faites la semaine passée qui nous ont permis d’avancer dans les différents secteurs de notre vie et célébrer notre réussite ? Trop souvent, nous sommes tellement centrés sur les demandes à venir que nous oublions de reconnaître les pas que nous avons faits dans le bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 13:46

Oh la la quelle tartine! J'arrive pas à tout lire, Mjo

Je n'ai pas facile à me concentrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 13:49

tu  peux l'éditer ? j'ai lu vite fait mais si tu peux pas maintenant et que tu peux l'éditer tu le lira tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 14:38

j'ai lu de mon mieux

ça ma fait pensé, par rapport aux parents; que quand j'avais 16 ou 17 ans, je partais en train avec l'école pour une activité scolaire; ma mère a demandé à mon amie de "faire attention à moi". La honte! En plus, mon amie l'a répété aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 14:44

tu vois ca va venir continue tu avance. je pense que ta mère avait peur pour toi et qu'elle n'a pas voulu te fouttre la honte mais parfois nos inquiètude nous fait faire des choses qui peuvent blesser nos enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 14:47

en fait, ma mère m'a toujours dirigée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 14:57

tu le prend comme ca peut etre qu'elle était un peu directive. moi je suis un peu comme ca. j'essaye de me changer mais je sais qu'avec mon grand qui me dit souvent laisse moi faire. je travail dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 15:05

et je crois qu'elle ne me fait pas confiance non plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 15:09

un peu comme pour mon fils, j'ai parfois du mal avec son handicap je voudrais tous faire à sa place.
je sais que c'est pas bien et qu'il faut qu'il fasse des erreures mais là tu vois pour la sécu ces papiers ses moi qui m'en occupe sinon il s'en fiche. et comme il sait que je vais le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 15:12

moi, je pense au fait, que même maintenant, elle n'aime pas me laisser l'argent de poche qu'elle donne à mes fils pour que je leur remette; elle leur demande tout le temps s'ils ont bien reçu leur argent!
Alors, que je leur ai ouvert un livret d'épargne et que j'ai mis ce que j'ai pu dessus; et je n'ai jamais été recherché quoi que ce soit! Et je n'ai jamais eu l'idée de garder leur argent de poche!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:10

Tu as de mauvais relation donc avec ta maman. tu ne lui a jamais parler ouvertement de se que tu sentais par rapport à sa facon de faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:10

non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:17

tu ne veux pas ? car je pense que lorsqu'on est adulte on peut parler autrememnt à nos parents. et peut etre que tu comprendrais certaines choses du passé. ta mère ne  sait peur etre pas qu'elle t'a fait du mal sans le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:20

non, je ne veux pas, elle s'en fiche de toute façon. Elle ne veut qu'aider les garçons, pas moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:24

pour parler comme ca c'est que tu as déjà eu une discution avec elle alors ! car tu en es bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:25

elle a toujours raison, et j'ai toujours tort, et je ne suis pas "débrouillarde", et ainsi de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:29

oui mais bon tu passes outre et tu lui dit ce que tu penses kali. tu sais lorsque j'avais 10 ans et que mon père rentrait dans une état je te dis pas. une fois qu'il avait un peu cuver le lui prenait la tete et j'arretais pas de lui demander pourquoi il buvait qu'il gachait sa vie et la notre. je prennais mon courage a 2 mains et j'y allais meme avaec ma voie tremblante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:29

tu as plus de force et de courage que moi, Mjo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:35

non non tu en aussi kali! je le sais tu peux le faire. pense à moi je t'envoie un peu de ma force et tu le fait. visualise la discution avec ta mère. tous ce passe bien tu arrives à lui parler et elle le prend très bien. votre relation s'arrange. ect...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenyx

avatar

Messages : 4142
Date d'inscription : 29/01/2013
Age : 45

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:36

peut-être plus tard Mjo
je peux pas mener toutes les guerres lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjo

avatar

Messages : 4992
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 51

MessageSujet: Re: estime de soi    Lun 2 Déc - 16:42

non mais je te motive pour après biensur fait les choses les plus importante . mais je pense que pour que tu regle certaine chose il faut que cet idée que tu as sur ta maman doivent etre regler. cela te permettras de te sentir mieux dans ta tete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: estime de soi    

Revenir en haut Aller en bas
 
estime de soi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'estime de soi par Christophe André
» Tests : estime de soi où en êtes-vous ?
» L'estime de soi.
» cherche le livre l'estime de soi, vers l'autonomie
» Le pape estime que le préservatif ne peut régler le problème du Sida.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inspirations :: Psychologie et développement personnel. :: Psychologie.-
Sauter vers: