Inspirations

Forum d'échanges, de partages et de découvertes en tous genres et en toute simplicité, en passant du coq à l'âme.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» *floriane*
Lun 3 Juil - 20:49 par Sylvie

» disparus de Mourmelon et Valdahon
Lun 3 Juil - 12:33 par LAITHIER

» joyeux anniversaire Anna
Mer 31 Mai - 6:58 par anna maria

» Joyeux anniversaire, Chloé! :-D
Lun 22 Mai - 7:51 par Mjo

» joyeux anniversaire Sylvie
Mar 16 Mai - 6:52 par Sylvie

» cricri:maine et loire
Sam 13 Mai - 9:24 par Julie

» le jardin des anges ( petit message quotidien )
Mar 11 Avr - 8:55 par Mjo

» parents quand les paroles ne fonctionnent plus. ecrivez
Mer 29 Mar - 8:52 par Mjo

» Joyeux Anniversaire, MJo! :-D
Lun 13 Mar - 13:00 par Mjo

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 "Les neufs marches".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylvie
Admin
avatar

Messages : 4792
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 47
Localisation : Belgique

MessageSujet: "Les neufs marches".   Sam 2 Mar - 8:41



Un regard spirituel sur la grossesse et la naissance

Résumé

Après avoir longuement investigué les univers de l'après-vie, Anne et Daniel Meurois-Givaudan ont aujourd'hui la possibilité de se pencher sur ce qu'on pourrait définir comme étant le monde d'"avant la naissance".

A l'aide de la méthode de projection de conscience qui leur est familière, ils ont suivi pendant 9 mois de grossesse, l'itinéraire de Rebecca, une âme qui s'apprête à revêtir un corps de chair.

Jour après jour, ils ont fidèlement noté les métamorphoses que vit l'âme qui s'incarne.

Leur témoignage, s'attache donc à retracer les diverses mutations à la fois psychiques et physiques que chacun connaît dans le ventre maternel et dans les mondes qui y mènent.

C'est par conséquent un nouveau regard qui est proposé ici sur la vie foetale ainsi que sur le processus de la réincarnation.

D'une écriture simple et directe, ce livre, par son originalité et la somme d'informations qu'il offre, parlera sans nul doute, non seulement à ceux qui s'apprêtent à donner naissance à un enfant ou qui l'on déjà donnée, mais aussi à tous ceux pour qui la vie est une perpétuelle source d'émerveillement.

Les auteurs

Pendant une vingtaine d'année Anne Givaudan et Daniel Meurois ont unis leurs efforts afin d'offrir à un très large public un témoignage hors du commun sur la pluralité des mondes et la recherche d'une conscience nouvelle. Traduits en treize langues, les douze livres qu'ils ont signés ensemble sont rapidemment devenus des best-sellers sur le plan mondial. D'ores et déjà, leur oeuvre commune constitue un apport incontestable à l'expansion d'une spiritualité ouverte pour le troisième millénaire.
Aujourd'hui, les deux auteurs poursuivent, chacun de leur côté et avec le même souffle, leur travail d'enseignement et de diffusion.


"Dans chaque chenille bat le coeur d'un papillon."

"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

flower QUE CHAQUE PENSÉE QUI SORT DE VOTRE ESPRIT SOIT UNE FLEUR, QUE CHAQUE PENSÉE QUI SORT DE VOTRE ESPRIT SOIT UNE NOTE DE MUSIQUE, QUE CHAQUE PENSÉE SOIT UNE PENSÉE D'AMOUR ET DE DOUCEUR. flower


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirations.forumgratuit.be
Cerrydwen

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 52

MessageSujet: Re: "Les neufs marches".   Sam 2 Mar - 8:46

Intéréssant....!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvie
Admin
avatar

Messages : 4792
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 47
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: "Les neufs marches".   Sam 2 Mar - 9:30

Oui,j'aime beaucoup le travail magnifique de ces auteurs comme tu pourras le constater. Laughing

Je ne suis pas entrée directement dans l'histoire du livre,mais peut-être parce que je l'ai entamé trop tôt après la lecture d'un autre. Very Happy

Mais il est vraiment très intéressant et existe en livre de poche! cheers


"Dans chaque chenille bat le coeur d'un papillon."

"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

flower QUE CHAQUE PENSÉE QUI SORT DE VOTRE ESPRIT SOIT UNE FLEUR, QUE CHAQUE PENSÉE QUI SORT DE VOTRE ESPRIT SOIT UNE NOTE DE MUSIQUE, QUE CHAQUE PENSÉE SOIT UNE PENSÉE D'AMOUR ET DE DOUCEUR. flower


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirations.forumgratuit.be
Cerrydwen

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 52

MessageSujet: Re: "Les neufs marches".   Sam 2 Mar - 19:44

L’incarnation de l’âme dans le corps du bébé.


Source : Chris­to­pher Vasey http://www.graal.org/articles-par-theme/secret-de-la-naissance/incarnation/2

Les pre­miers mou­ve­ments du fœtus sont le signe que l’incarnation a eu lieu : «L’instant où l’âme entre dans le corps – c’est-à-dire où elle se trouve absor­bée par lui – entraîne alors tout natu­rel­le­ment aussi les pre­miers sou­bre­sauts du petit corps.
Ceux-ci prennent la forme de tres­saille­ments que l’on nomme les pre­miers mou­ve­ments de l’enfant.» (Dans la Lumière de la Vérité, Mes­sage du Graal, tome 2, confé­rence 51)
(Extrait du livre “Le secret de la nais­sance”)
L’incarnation a lieu au milieu de la grossesse

En péné­trant dans le fœtus et en en pre­nant pos­ses­sion, l’âme se met à le mou­voir. Il en résulte les mou­ve­ments de bras et de jambes typiques qui ont lieu à par­tir de cette période de la grossesse.

Ceux-ci se dis­tinguent net­te­ment des mou­ve­ments, faibles et sac­ca­dés du foe­tus, qui ont pré­cédé et qui résul­taient de l’action des nerfs. Main­te­nant, ils sont francs et nets parce qu’ils sont diri­gés par l’esprit.

Le deuxième signe qui révèle que l’incarnation a bien eu lieu est une chose que seule la mère peut obser­ver et que d’ailleurs beau­coup de mères observent.



Avec l’incarnation de l’esprit dans le petit corps du bébé qu’elle porte en elle, un étroit rap­pro­che­ment se fait entre la mère et l’âme de son enfant.

Jusque-là, ce der­nier était à quelque dis­tance d’elle, doré­na­vant il se trouve dans sa proxi­mité on ne peut plus immédiate.

La mère peut alors res­sen­tir quel genre d’âme s’est incarné.

«C’est alors que s’opère très sou­vent chez la future mère un chan­ge­ment dans sa façon de res­sen­tir les choses. Selon la nature de l’âme humaine qui a péné­tré en elle, elle en éprouve du bon­heur ou bien elle se sent oppres­sée.» (Dans la Lumière de la Vérité, Mes­sage du Graal, tome 2, confé­rence 51)


L’âme ne s’incarne donc pas au moment de la fécon­da­tion, ni à la nais­sance, mais au milieu de la grossesse.


Le corps astral est le modèle du corps et non son reflet

Les expli­ca­tions qui pré­cèdent donnent l’impression que l’âme dans l’au-delà est en mesure de s’incarner, sans plus, dans le corps phy­sique une fois que celui-ci est prêt à la rece­voir. En réa­lité, il n’en est pas tout à fait ainsi.

Bien que se tenant à proxi­mité de la mère, l’esprit entouré de ses dif­fé­rentes enve­loppes, autre­ment dit l’âme, se trouve encore sur un plan au-dessus du plan ter­restre. Le genre de l’âme n’est pas sem­blable au genre du corps phy­sique de matière dense auquel il est relié par des fils. C’est la rai­son pour laquelle l’âme ne pourra s’incarner dans le fœtus avant que le fossé qui sépare les genres ne soit comblé.

Si l’enveloppe la plus dense qui entoure l’âme appar­tient à la matière dense de faible den­sité, le corps phy­sique appar­tient à la matière dense de forte den­sité. L’élément man­quant est donc une enve­loppe ou un corps du plan inter­mé­diaire de matière dense de moyenne den­sité. Ce corps est ce que l’on appelle le corps astral.


Le corps astral n’est pas le reflet ou l’irradiation du corps phy­sique, comme on le croit géné­ra­le­ment, mais le modèle d’après lequel l’organisme phy­sique est bâti.



Il ne suit pas la construc­tion du petit corps en for­ma­tion, mais la pré­cède et la dirige. C’est le moule en trois dimen­sions qui donne la forme au corps dans son ensemble, et aux organes en particulier.

Dans ce moule qu’est le corps astral, les cel­lules embryon­naires qui se mul­ti­plient sont diri­gées vers l’emplacement qu’elles occu­pe­ront dans l’organisme.

Sous l’influence des irra­dia­tions par­ti­cu­lières à chaque zone du corps astral pré­vue pour les organes, les cel­lules cessent d’être indif­fé­ren­ciées pour acqué­rir leur spé­cifi­cité : cel­lules du foie, du cœur, des muscles, etc.

L’expansion de la mul­ti­pli­ca­tion cel­lu­laire est en outre limi­tée et conte­nue par les parois du moule, ce qui fait qu’elle s’interrompt à la limite de l’organe et ainsi chaque organe a exac­te­ment la forme qu’il doit avoir.



Le rôle des gènes

La mul­ti­pli­ca­tion cel­lu­laire est donc contrô­lée et diri­gée de l’extérieur, par le corps astral, et non du dedans, par les gènes, comme l’explique la science.

D’après cette der­nière, ce sont les gènes conte­nus dans les cel­lules qui informent celles-ci ; ils leur indiquent où se pla­cer dans l’organisme, com­ment modifier leurs carac­té­ris­tiques pour cor­res­pondre aux cel­lules de l’organe auquel elles appar­tiennent (cel­lules ner­veuses, osseuses…) et quand inter­rompre leur expan­sion parce que les limites de l’organe ont été atteintes.

La ques­tion à laquelle ne répond pas l’approche scien­tifique est : Com­ment les cel­lules qui dis­posent cha­cune exac­te­ment du même bagage géné­tique sont-elles capables d’agir si différemment ?

Invo­quer, comme le font cer­tains scien­tifiques, l’existence d’un champ magné­tique exté­rieur aux cel­lules, qui les diri­ge­rait, inter­rom­prait leur avance, leur don­ne­rait leur spé­cifi­cité, c’est faire un grand pas vers la recon­nais­sance de l’existence du corps astral. En effet, au-delà de la dif­fé­rence d’appellation, le champ magné­tique, exté­rieur, non visible, etc., res­semble fort par ses carac­té­ris­tiques au corps astral.

Si les gènes ne dirigent pas l’édification de l’organisme, ils n’en contiennent pas moins des infor­ma­tions le concer­nant. La trans­mis­sion des carac­tères phy­siques héré­di­taires par les gènes, comme la cou­leur des yeux, la taille du corps, etc. est une réa­lité. Mais ces infor­ma­tions sont com­plé­tées et indi­vi­dua­li­sées par le corps astral qui les adapte aux carac­té­ris­tiques de l’âme.


Les gènes s’occupent ainsi du gros œuvre, ils trans­mettent les traits phy­siques géné­raux com­muns aux membres d’une même famille, alors que le corps astral per­son­na­lise ces infor­ma­tions, et les indi­vi­dua­lise pour les faire cor­res­pondre aux par­ti­cu­la­ri­tés pré­cises de l’âme qui va s’incarner.


L’esprit anime et dirige le corps grâce au corps astral

Une fois que le corps phy­sique est construit, le corps astral n’est pas rejeté sous pré­texte qu’il est un moule désor­mais inutile, mais il est conservé.

En tant qu’élément inter­mé­diaire, c’est à tra­vers lui que l’esprit anime et dirige le corps, autre­ment dit qu’il fait fonc­tion­ner ses organes et met en mou­ve­ment ses membres.

Avec la for­ma­tion du corps astral, puis, tout de suite après, celle du corps phy­sique, les deux der­niers maillons néces­saires à l’incarnation sont prêts. Main­te­nant, il faut encore que ces dif­fé­rents élé­ments cou­lissent les uns dans les autres pour que l’incarnation ait vrai­ment lieu.

Il s’agit d’un cou­lis­se­ment, car il n’y a pas fusion des dif­fé­rentes enve­loppes mais emboî­te­ment des unes dans les autres comme les dif­fé­rentes par­ties d’un télescope.

Com­ment ce pro­ces­sus se déroule-t-il ?

Ici deux fac­teurs inter­viennent : pre­miè­re­ment l’irradiation du sang du petit corps et, deuxiè­me­ment, l’irradiation de l’esprit de la mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvie
Admin
avatar

Messages : 4792
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 47
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: "Les neufs marches".   Dim 3 Mar - 7:48

Merci pour ce partage très intéressant Cerrydwen! flower



"Dans chaque chenille bat le coeur d'un papillon."

"Dans chaque épreuve, ne cherchez pas l'ennemi, cherchez l'enseignement" Mikao USUI

flower QUE CHAQUE PENSÉE QUI SORT DE VOTRE ESPRIT SOIT UNE FLEUR, QUE CHAQUE PENSÉE QUI SORT DE VOTRE ESPRIT SOIT UNE NOTE DE MUSIQUE, QUE CHAQUE PENSÉE SOIT UNE PENSÉE D'AMOUR ET DE DOUCEUR. flower


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspirations.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Les neufs marches".   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Les neufs marches".
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» démarches et formalités pour se marier
» Le musée du vélo à Fabriano en Italie, région des Marches
» tous les cyclomoteurs neufs de moins de 50 cm3 doivent être immatriculés...
» 20 Spitfire neufs découverts enterrés en Birmanie
» démarches 1er remplacement libéral un mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inspirations :: Art et culture. :: Littérature.-
Sauter vers: